En tant que partie intégrante de la communauté internationale, la Banque mondiale travaille en étroite collaboration avec les autres agences internationales, les banques régionales de développement, les donateurs et d’autres partenaires, afin de :

  • Élaborer des cadres, lignes directrices et normes de bonne pratique appropriés dans le domaine des statistiques.
  • Mettre les parties prenantes d’accord et définir des indicateurs internationalement reconnus, tels que les indicateurs des objectifs de développement pour le Millénaire (ODM).
  • Établir des processus et méthodes d’échange de données.
  • Aider les pays à améliorer leur capacité statistique.

La Banque mondiale offre aux gouvernements de ses pays membres une aide technique et financière pour soutenir leur développement dans le domaine statistique. Elle offre également une formation et des séminaires. Pour en savoir davantage au sujet de la formation offerte, veuillez communiquer avec le Groupe de gestion des données de la Banque mondiale ou avec le World Bank Institute. Parmi les programmes offerts, il y a :

Améliorer la capacité statistique

Le travail de la Banque mondiale pour améliorer la capacité statistique (a) vise à aider les pays et la communauté internationale à mieux assurer le suivi relatif aux stratégies de réduction de la pauvreté (a) et aux objectifs de développement pour le Millénaire, et à améliorer le Système de mesure des résultats sur lequel les parties prenantes se sont mises d’accord lors de la quatorzième reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement (IDA). La stratégie est guidée par un plan global d’action (communément appelé Plan d’action de Marrakech pour les statistiques) qui a pour but l’amélioration des statistiques nationales et internationales. En plus de nos services financiers et de nos conseils, nous fournissons des outils pour aider nos clients à développer de meilleurs systèmes de statistiques.

Fonds d’affectation spéciale pour le renforcement des capacités statistiques

Le Fonds d’affectation spéciale pour le renforcement des capacités statistiques (a) a été créé en 1999 par le Groupe de gestion des données de la Banque mondiale afin d’offrir des subventions aux pays en développement pour soutenir l’amélioration de leurs systèmes de statistiques. Ce programme, qui est financé par plusieurs donateurs, fournit de petites subventions ayant une période d’exécution maximale de trois ans. Récemment, l’accent a été mis sur la préparation de stratégies nationales pour le développement de statistiques. En date de 2008, le Fonds d’affectation spéciale pour le renforcement des capacités statistiques avait approuvé le financement de plus de 100 projets statistiques qui représentaient collectivement un investissement de près de 22 millions de dollars dans les statistiques.

Programmes de prêts

Par le biais de programmes tels que le STATCAP (a), la Banque mondiale aide les pays en développement à financer leurs investissements pour mettre à niveau la capacité de leurs systèmes statistiques. Ce programme a été conçu comme un instrument flexible visant à répondre aux besoins des pays se situant à divers niveaux de développement. L’une des principales exigences pour participer à ce programme est que les pays doivent avoir préparé une stratégie nationale pour le développement de leur système statistique.

Programme de comparaison internationale et de parité du pouvoir d’achat

Le programme de comparaison internationale est une initiative mondiale dans le domaine des statistiques visant à recueillir des niveaux de prix comparables à l’échelle mondiale. Ces données sont utilisées pour calculer des parités de pouvoir d’achat (PPA) qui permettent de comparer les niveaux de vie des différents pays. L’initiative de 2005 couvrait 146 économies, ce qui en fait le plus important exercice de collecte de données internationales du monde.

Rapports sur la dette extérieure

Au début de chaque exercice financier, le Groupe de gestion des données de la Banque mondiale publie un rapport sur le statut de la dette extérieure (a) de chacun des pays qui est un emprunteur actif. Ces rapports comprennent une évaluation des accords de divulgation de la dette et indiquent la nature de toute insuffisance (manque de personnel, problèmes au niveau des données, dispositions administratives inadéquates et négligence, par exemple).

Statistiques trimestrielles sur la dette extérieure

La base de données trimestrielles sur la dette extérieure (a), mise au point conjointement par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI), rassemble des données détaillées au sujet de la dette extérieure qui sont publiées par les pays individuels adhérant à la Norme spéciale de diffusion des données du FMI.

Le Joint External Debt Hub

Conjointement mis au point par la Banque des règlements internationaux (a), le Fonds monétaire international (FMI), l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Banque mondiale, le Joint External Debt Hub (JEDH) (a) réunit des données sur la dette extérieure et quelques actifs étrangers de sources liées aux créanciers/marchés internationaux et aux débiteurs nationaux.

Aide/Feedback

User Voice