Du 17 au 21 avril : Suivez les webconférences internationales des Réunions de printemps. Voir le programme

À propos

La demande de données statistiques de bonne qualité ne fait qu’augmenter. Des statistiques fiables et fournies en temps opportun sont des éléments clés d’une stratégie globale de développement. Pour éradiquer la pauvreté dans le monde, il faut améliorer qualitativement et quantitativement les données relatives à tous les aspects du développement.

Des données de bonne qualité sont nécessaires pour définir les niveaux de référence, identifier les mesures publiques et privées efficaces, définir les buts et objectifs, suivre les progrès et évaluer les impacts. Les statistiques sont aussi un outil indispensable à une bonne gouvernance parce qu’elles permettent au public d’évaluer l’action des pouvoirs publics et de participer directement au processus de développement.

Au sein de la Banque mondiale, le Groupe de gestion des données sur le développement coordonne les travaux de statistiques et de données et assure la maintenance d’un certain nombre de bases de données macroéconomiques, financières et sectorielles. Ces bases de données sont utilisées par les équipes pour préparer les Stratégies d’aide-pays, les évaluations de la pauvreté, les études de recherche et les autres formes de travaux économiques et sectoriels. Travaillant en étroite collaboration avec les régions et secteurs de la Banque, ce groupe est guidé par des normes professionnelles relatives à la collecte, la compilation et la dissémination de données afin que les utilisateurs puissent se fier pleinement à la qualité et l’intégrité des données produites.

La majorité des données provient des systèmes statistiques des pays membres et la qualité des données mondiales dépend de la performance de ces systèmes nationaux. La Banque mondiale aide les pays en développement à améliorer la capacité, l’efficience et l’efficacité de ces systèmes nationaux de statistiques. Sans des données nationales de meilleure qualité et plus complètes, il est impossible d’élaborer des politiques efficaces, de suivre la mise en œuvre des stratégies de réduction de la pauvreté ou de suivre les progrès réalisés en vue d’atteindre des objectifs mondiaux.

Mesurer les progrès en matière de développement

Les bases de données de la Banque mondiale sont des outils indispensables pour éclairer les décisions importantes de ses dirigeants et fournir des informations statistiques nécessaires à ses activités opérationnelles. L’application de normes mondialement reconnues donne lieu à une source d’informations cohérente et fiable.

Stratégie mondiale en matière de statistiques

Pour être utiles, les statistiques doivent être fiables et pertinentes. Elles doivent avoir été compilées correctement, selon des pratiques et méthodes normalisées. Elles doivent également correspondre aux besoins des utilisateurs et répondre aux questions posées par les décideurs politiques.

Les pays en développement rencontrent un certain nombre de problèmes en ce qui a trait à la fourniture de statistiques qui répondent à ces critères. Ils se trouvent souvent pris dans un cercle vicieux où le manque d’investissements dans les systèmes nationaux de statistiques en limite les activités et entraîne des données de mauvaise qualité auxquelles les décideurs politiques ne peuvent pas se fier. La faible demande pour ces données fait en sorte qu’encore moins de ressources sont mises à la disposition des systèmes pour la production de données et de leur contrôle qualité. La Banque mondiale a à cœur d’aider les pays en développement à se sortir de ce cercle vicieux. Notre travail comprend des investissements dans les activités statistiques, la création et l’application de normes et de cadres pour la collecte, l’analyse et la dissémination de données, le renforcement du système statistique international et la compilation des ensembles de données mondiales.

Il reste aussi beaucoup à faire pour sensibiliser les gouvernements, les décideurs politiques et les autres utilisateurs à la valeur des statistiques. En tant que défenseur des statistiques, la Banque travaille en étroite collaboration avec les pays en développement et avec ses partenaires de la communauté internationale.

Une des priorités de la Banque mondiale pour améliorer les infrastructures relatives aux statistiques dans les pays en développement est la préparation de stratégies nationales pour le développement de statistiques telles que recommandées dans le Plan d’action de Marrakech pour les statistiques (a). Ces plans menés à l’échelle des pays examinent les besoins de l’ensemble du système statistique et constituent la base d’une aide des donateurs à la fois coordonnée et établie en fonction des priorités. Les autres volets du programme de renforcement des capacités statistiques de la Banque mondiale comprennent:

Le système international

La Banque mondiale travaille en étroite collaboration avec la communauté statistique internationale, notamment avec les agences de l’ONU, l’Organisation de coopération et de développement économiques, le Fonds monétaire international (FMI), les banques régionales de développement et les donateurs en:

  • participant à la Commission de statistique de l’ONU et à d’autres forums de statistiques pour mettre au point des cadres appropriés, des directives et des normes de bonnes pratiques dans le domaine des statistiques
  • mettant les parties prenantes d’accord et en définissant des indicateurs internationalement reconnus, tels que les indicateurs des objectifs de développement pour le Millénaire (a)
  • élaborant des processus et méthodes d’échange de données
  • regroupant, analysant et disséminant les données en ligne et au format papier

En plus de compiler les ensembles de données internationales, qui sont en règle générale basés sur des données générées par des systèmes nationaux de statistiques, la Banque mondiale soutient un certain nombre de programmes visant la collecte de données transnationales. Ces données ne peuvent être recueillies que par un programme coordonné à l’échelle mondiale. Il s’agit des programmes suivants:

Formation et services aux clients

Les activités de la Banque mondiale dans le domaine des données consistent également à offrir des formations sur les pratiques et outils traditionnels et nouveaux dans ce secteur. Ces formations sont gratuites et offertes au personnel de la Banque mondiale ainsi qu’à certains représentants de pays clients invités.

Le «service client» offert à un nombre grandissant d’utilisateurs de données et d’outils relatifs aux données consiste à : répondre à un important volume de demandes et de requêtes provenant de l’extérieur et de l’intérieur de la Banque mondiale; accroître l’accessibilité et la disponibilité des données sur les connaissances; fournir un soutien technique et des connaissances à des clients internes et externes ; et répondre aux besoins des clients relativement à la présentation et à la compréhension des données.

Publications

La Banque mondiale produit une multitude de publications de données sous diverses formes (imprimés, CD-ROM et documents électroniques) portant sur un vaste éventail d’enjeux relatifs au développement. Ces publications reflètent la portée du travail effectué dans le domaine des données et des divers intérêts des utilisateurs. Elles rendent également les données plus disponibles et accessibles, notamment au moyen de cartes, de tableaux et de graphiques.

Pour obtenir des renseignements généraux au sujet des données, publications et séries chronologiques, communiquez avec le Groupe de gestion des données de la Banque mondiale :

Courriel : data@worldbank.org Téléphone : (202) 473-7824 ou 1 (800) 590-1906

Lire la suite